Tout savoir sur le passeport biométrique algérien

Désormais pour voyager en Algérie, plus de laxisme aux frontières. Pour parvenir à cet idéal, le passeport biométrique a été établi comme le nouveau billet d’entrée sur le territoire qui remplacera le passeport classique. Hormis la volonté du gouvernement de moderniser le système, l’autre raison de ce changement est le renforcement des mesures sécuritaires aux frontières. La forte activité touristique et migratoire enregistrée chaque année a donc incité les autorités à rendre obligatoire le passeport biométrique afin de contrôler de façon plus stricte les flux. Voici ce à quoi vous devrez désormais vous attendre comme formalités en ce qui concerne le passeport biométrique algérien.

De quoi s’agit-il ?

Le passeport biométrique algérien n’est ni plus ni moins qu’un titre de voyage personnel vous ouvrant les portes du territoire Algérien, et ce sans condition d’âge. Les mineurs ne pourront désormais plus apparaître sur le passeport de leurs parents, ils devront désormais en posséder un. Chez ces derniers, la validité de la pièce est de 5 ans contre 10 ans pour les personnes majeures.

L’établissement et la généralisation du passeport biométrique comme principal document de voyage ont été rendus possibles à partir des orientations de la loi n° 14-03 du 24 février 2014 relative aux titres et documents de voyage. Et il faut souligner que ces dispositions ne s’appliquent pas seulement aux touristes. Mais s’étendent également aux ressortissants régulièrement immatriculés auprès du Consulat général.

Retour sur les nouvelles conditions introduises par le passeport biométrique

De façon globale, il s’agit d’une réforme qui a vu le jour afin de donner un coup de jeune au système de contrôle des flux migratoires dans le pays. Principalement orientée vers le secteur touristique, cette réforme portant sur la généralisation du passeport biométrique algérien a entraîné une réorganisation totale aux frontières. Cela permettra de rendre l’accès au pays beaucoup plus réglementé pour les touristes étrangers. Et ceci afin d’endiguer un maximum de menaces externes. Dorénavant, vous devrez donc, hormis votre Visa, vous munir d’un passeport biométrique de votre pays avant d’entrer en Algérie.

Quelle est la procédure d’obtention du passeport biométrique algérien ?

La première étape consiste à effectuer une demande que vous devrez déposer à la Daïra de résidence ou dans la Circonscription administrative, en ce qui concerne les Algériens résidents en Algérie. Pour les Algériens résidents à l’étranger, le dépôt se fera à un Poste diplomatique ou consulaire. Ils devront être équipés d’une station biométrique afin de prélever les informations numériques nécessaires.

Quant aux touristes et étrangers, ils ne sont pas mentionnés ici pour la simple raison qu’ils doivent se faire établir leur passeport biométrique depuis leur pays d’origine. Cependant, il vous faudra nécessairement prendre un rendez-vous si vous voulez une prise en charge rapide du traitement de votre dossier.

Vous avez la possibilité d’effectuer une pré-demande en ligne lorsque vous engagez la procédure d’obtention du passeport biométrique. Toutefois, vous devrez vous rendre dans l’un des postes autorisés afin de finaliser la demande.

La seconde étape est celle du suivi de la demande. À ce niveau, vous pourrez observer et apprécier l’évolution de votre demande et y apportez quelques petites modifications (changements de photo, autres informations) si vous le désirez.

En ce qui concerne la dernière étape, celle du retrait de votre passeport biométrique, vous devrez obligatoirement être présent afin de recevoir votre document en main propre. C’est l’occasion de vérifier la conformité entre les informations que vous avez renseignées et celles inscrites sur le document. Lorsque vos informations ne sont pas correctes, vous devez restituer le document à l’institut qui vous l’a délivré.

Les dossiers et autres formalités

Les pièces à fournir

Les demandeurs résidents en Algérie devront joindre aux pièces demandées un formulaire renseigné et signé par le requérant lui-même ou par un tuteur s’il s’agit d’un mineur. Les pièces à fournir sont :

  • un extrait d’acte de naissance spécial n° 12 du demandeur, procuré sur imprimé spécial
  • un certificat de nationalité lorsqu’il s’agit d’une première demande
  • le passeport devant arriver à expiration, suivi de l’acte de naissance du père ou de la mère, ou à défaut, une attestation de décès de l’un des deux parents, s’il s’agit d’une demande de renouvellement
  • un certificat de résidence délivré il y a moins de six (6) mois
  • l’attestation de travail
  • un certificat de scolarité pour un enfant scolarisé ou pour un étudiant
  • quatre (4) photos d’identité numériques, à couleur, qui sont récentes et qui respectent les normes de photographie
  • un timbre fiscal ou une quittance fiscale d’une somme correspondante à la nature du document demandé
  • la copie de la carte du groupe sanguin.

Pour les demandeurs algériens résidents à l’étranger, ils devront fournir :

  • un extrait d’acte de naissance spécial n° 12 du demandeur, procuré sur imprimé spécial
  • la carte d’immatriculation consulaire en cours de validité
  • la pièce justificative du séjour à l’étranger
  • l’attestation de travail
  • un certificat de scolarité pour un enfant scolarisé ou pour un étudiant
  • quatre (4) photos d’identité numériques, à couleur, qui sont récentes et qui respectes les normes de photographie
  • un timbre fiscal ou une quittance fiscale d’une somme correspondante à la nature du document demandé
  • la copie de la carte du groupe sanguin.

Le formulaire

Lorsqu’il s’agit d’une personne majeure, le formulaire devra comprendre trois principales rubriques. Il s’agit de : l’État civil du demandeur du document, pour les femmes mariées, il leur sera demandé des informations relatives à leur époux et la rubrique des informations relatives aux ascendants.

Dans le cas où le demandeur est mineur, le formulaire de demande devra contenir des informations relatives : à l’État civil du demandeur, au père et à la mère puis au tuteur légal.

Renouvellement du passeport biométrique

L’article 14 de la loi n° 14-03 du 24 février stipule les conditions de renouvellement du passeport biométrique. En effet, le passeport biométrique pourra être renouvelé au cours des six (6) mois qui précèdent l’expiration de sa durée légale de validité. Il vous faudra là fournir un certain nombre de pièces justificatives.

Par ailleurs, en cas d’impossibilité avérée d’apposition de nouveaux visas sur les différents feuillets prévus à cet effet ou encore lorsque le passeport est déclaré volé, perdu ou détérioré, il faudra procéder à son renouvellement.